L’étiquetage pour les procédures de cadenassage

Protection cutanée : les vêtements de protection sont-ils tous équivalents?
Protection cutanée : les vêtements de protection sont-ils tous équivalents?
9 mars, 2022
Ressources utiles pour un télétravail réussi
Ressources utiles pour un télétravail réussi
5 avril, 2022
mm
Ludovic Tremblay

L’étiquetage pour les procédures de cadenassage

En quoi sont faites vos étiquettes ?

Quel est le meilleur matériau à utiliser dans l’environnement dans lequel vous vous trouvez ? Si vous vous trouvez dans un environnement relativement neutre, à température douce, vous avez le choix entre un grand nombre d’options. Mais si vous vous trouvez dans un environnement très chaud, froid, humide ou corrosif, vous devez faire très attention à vos choix de matériaux d’étiquettes et de fixations.

Les étiquettes en plastique sont bon marché et faciles à fabriquer. Elles sont assez durables mais peuvent ne pas résister à des températures extrêmes. Dans ce cas, il est préférable d’opter pour une étiquette en acier inoxydable ou en aluminium.

Mais que faire s’il y a quelque chose d’acide dans l’air ? Cela pourrait ronger le métal. Nous avons déjà vu des entreprises dépenser des milliers de dollars pour des étiquettes métalliques et déployer des centaines d’heures de travail pour les placer sur tous leurs appareils, mais elles ont dû les remplacer au bout de quelques années étant donnée que les étiquettes étaient complètement rouillées et illisibles.

À l’autre bout du spectre, les exploitations minières du nord du Canada connaissent régulièrement des températures de l’ordre de -50 °C. Les étiquettes en plastique deviennent fragiles à ces températures et se brisent facilement.

Utilisez des attaches pour vos étiquettes

Vous devez également faire attention aux attaches. Si vous utilisez des attaches zip en plastique pour fixer des étiquettes à des tuyaux de vapeur, par exemple, la chaleur de la vapeur fera fondre le plastique et les étiquettes tomberont. Ce n’est peut-être pas un problème en temps normal, mais dans certains endroits, cela peut être dangereux.

Un bon exemple est une entreprise qui traite des produits laitiers. Si une attache se casse et qu’une étiquette tombe dans le produit, c’est un vrai problème, surtout si ces étiquettes contiennent des germes. Vous avez donc besoin d’étiquettes et d’attaches qui ne contiennent pas de germes et qui sont détectables. Dans ce cas, c’est une évidence : l’acier inoxydable. Si une pièce devait tomber à un moment quelconque du processus, un détecteur de métaux en bout de chaîne pourrait voir et rejeter les pièces métalliques indésirables.

Un problème secondaire avec une étiquette tombée est qu’il va falloir plus de temps pour trouver et confirmer la bonne vanne, la bonne déconnexion ou la bonne pièce d’équipement. Ce n’est pas un gros problème, juste une perte de temps.

Certaines installations ont besoin de plus d’un type d’étiquette

Normalement, lorsque vous planifiez une installation, vous pouvez utiliser le même type d’étiquettes partout. Mais il est possible d’avoir plusieurs environnements au sein d’une même entreprise, par exemple une installation de traitement du minerai.

Un bâtiment peut être extrêmement chaud, tandis que le suivant peut avoir un environnement extrêmement acide. Il y a même des zones où il y a une fine poussière noire dans l’air, comme de la farine. Dans cette dernière zone, la poussière recouvrait les étiquettes, les rendant illisibles. L’une de ces entreprises a décidé d’utiliser des étiquettes métalliques dont les lettres et les chiffres étaient percés à jour. Ainsi, un travailleur pouvait taper l’étiquette contre un mur pour chasser la poudre et être en mesure de la lire correctement.

La taille compte

Les étiquettes seront-elles toutes de la même taille ou seront-elles d’une taille différente pour chaque type d’équipement ? Vous pourriez vouloir utiliser une étiquette de 10″ x 10″ parce que les numéros sont très longs. Cependant, si la vanne fait la moitié de cette taille, cela n’aura aucun sens. Si vous avez une machine haute de trois étages, vous voudrez peut-être utiliser une étiquette plus grande pour la retrouver facilement.

Le coût de pose des étiquettes

De nombreuses entreprises ne voient pas l’importance de choisir le matériau d’étiquetage le mieux adapté à leur activité. Examinons les coûts de pose des étiquettes. En règle générale, vous pouvez placer environ 10 étiquettes par heure (environ 6 minutes chacune). Si vous disposez de 1 000 vannes et de 500 pièces d’équipement, vous devez placer 1 500 étiquettes. Divisez ce chiffre par six, et il vous faudra environ 250 heures pour installer toutes ces étiquettes. Et disons que vos employés vous coûtent 50 $ de l’heure. Cela représente 12 500 dollars de main d’œuvre juste pour poser les étiquettes.

Même si l’apposition d’étiquettes sur les équipements ne représente pas un coût énorme, elle fait perdre du temps à vos employés. Un temps qui pourrait permettre à l’entreprise de gagner de l’argent. La planification des meilleures étiquettes et fixations à apposer sur vos pièces en vaut la peine. Devoir remplacer vos étiquettes tous les deux ans est un processus coûteux et perturbateur qui peut être facilement évité en utilisant les bonnes étiquettes dès la première fois.

Planifiez !

Une bonne planification par des personnes expérimentées peut vous éviter bien des maux de tête, des pertes de temps et des coûts supplémentaires.

Votre fabricant/fournisseur d’étiquettes est une excellente ressource qui se fera un plaisir de vous aider à choisir le meilleur matériau pour votre application. Si vous souhaitez obtenir une feuille de calcul des matériaux d’étiquettes par rapport à leurs applications, appelez CONFORMiT.