CONFORMiT remporte le prix Dubuc « Transfert et relève d’entreprise »
21 avril, 2017
Nouvelle offre : audits de conformité
8 mai, 2017
mm
Maxime Ouellet, ing.

Avez-vous bien dit « SSE digitale »?

Développement durable, conformité réglementaire, gestion du changement, excellence opérationnelle. Les gestionnaires SSE sont de plus en plus influents dans leur organisation et participent à sa croissance et son évolution. Depuis plusieurs années, un vent de changement souffle très fort sur les marchés et les entreprises : celui de la digitalisation. Qu’est-ce que cela veut bien dire mais surtout, quels sont les impacts sur les gestionnaires SSE?

Lors de l’évènement CeBIT qui s’est déroulé du 20 au 24 Mars 2017 dernier sur le site de la Deutsche Messe à Hanovre en Allemagne, j’ai pu être un témoin privilégié des dernières tendances, défis et avancées en matière de transformation digitale des entreprises.

Une réalité inéluctable

Au-delà des technologies excitantes telles que la réalité augmentée et virtuelle, les drones, la robotique et l’intelligence artificielle, plusieurs conférenciers sur place se sont efforcés de dresser un portrait de l’impact de la digitalisation sur la société, les entreprises et les modèles d’affaire. Avec des investissements massifs de plusieurs milliards dans les dernières années, les géants du digital tel que Amazon Web Services, Microsoft, IBM et Huawei – pour ne nommer que ceux-là – sont fin prêts à fournir les infrastructures et les services qui permettront de déployer l’internet des objets – ces milliards de dispositifs connectés à Internet et qui ont déjà commencé à envahir le marché à un rythme effarent – et de gérer le « big data » qui en résulte. Des milliers d’entreprises en technologies innovantes naissent ou se transforment afin d’offrir des services et des produits créateurs de valeur dans ce créneau.

Tel que partagé par M. Dinko Eror, Vice-Président et directeur général de DellEMC Allemagne, lors de sa conférence appelée « d!conomy », seulement 5% des entreprises se perçoivent comme « Transformées » lorsque questionnées sur leur niveau de maturité en terme de transformation digitale. 83% des entreprises répondantes sont partagées en parts égales entre le stade d’émergence et le stade d’évolution. Pour les autres, c’est le bon vieux statu quo.

Ces résultats ne sont pas si étonnants. Si on peut facilement voir la valeur de la transformation digitale pour des entreprises dans le domaine du « B2C » tels que les médias et le commerce de détail – pour qui il s’agit d’une question de survie – d’autres entreprises tardent à bien en maîtriser les tenants et aboutissants. Parlez-en au transporteur aérien United qui semble avoir éprouvé des ratées dans l’exécution d’un volet de sa stratégie digitale, particulièrement en relation publique et en marketing, après avoir perdu sur les marchés plus de 250 M USD suite au scandale du passager sorti de force d’un vol à départ de Chicago en Avril 2017.

La digitalisation, un avantage concurrentiel

Évidemment, la digitalisation de l’entreprise ne touche pas que les relations avec la clientèle. Elle offre aussi des opportunités de performance interne en transformant la façon dont les employés travaillent et collaborent. Libérée de ses fastidieux processus et de sa chaîne de commandement, l’entreprise devenue agile peut beaucoup plus facilement innover, saisir les avantages compétitifs et créer de la valeur. L’accès aux données s’avère une mine de renseignements permettant de définir et évaluer les stratégies d’optimisation. Encore une fois entendu au CeBIT en Mars dernier, M. Nolan Bushnell, fondateur d’Atari et créateur du populaire jeu « Pong », dans sa conférence appelée « The future of Technology » : « If you are not into data analytics right now, you are missing a huge opportunity ». Visionnaire, M. Bushnell n’a par ailleurs que d’éloge sur le potentiel de la réalité virtuelle et augmentée. Inspirant!

Devant cette tendance inéluctable à la digitalisation, comment les gestionnaires et leaders en santé, sécurité et environnement peuvent-ils contribuer à la transformation digitale de leur entreprise?

Premièrement, ils sont propriétaires de processus critiques à la conformité des opérations à une multitude de lois et de normes. Des processus qui ont des impacts directs sur l’ensemble des employés et sur la productivité.

Deuxièmement, les gestionnaires SSE, de par la nature de leurs responsabilités, ont développé des habilités à gérer le changement et supporter des transformations de culture au sein de leur organisation.

Troisièmement, il se doivent de s’intéresser davantage à la technologie et convaincre leurs collègues – et parfois eux-mêmes – qu’ils sont des créateurs de valeur. À l’image des professionnels en approvisionnement qui ont su appliquer la technologie et les données afin de simplifier les processus d’acquisitions, ils doivent créer de la valeur et ainsi forcer la main des entreprises à les inviter aux tables où se prennent les décisions.

Pour CONFORMiT, cette visite au CeBIT 2017 fût une excellente occasion de confirmer notre vision technologique. Cette vision nous permet de constamment parfaire notre « roadmap » qui permet de supporter nos clients dans leur transformation digitale. Je vous invite à suivre ce blog où je vous partagerai mes trouvailles et réflexions sur l’entreprise digitale, les technologies associées et comment celles-ci peuvent supporter l’atteinte de l’excellence dans votre gestion de la SSE. Bien entendu, je m’attends à ce que l’aventure de l’entreprise digitale soit remplie de rebondissements et d’incertitudes et je vous invite à me faire part de vos commentaires et réflexions.

Chez CONFORMiT, nous sommes définitivement #DigitalEHS

Et vous, comment entrevoyez-vous l’avenir de la digitalisation de la SSE?