Risques climatiques: des failles dans la loi sur la santé et sécurité du travail

Le nombre de lésions au travail fait un bond de 22%
Le nombre de lésions au travail fait un bond de 22%
5 octobre, 2021
Le Québec redevient un leader en santé et sécurité au travail – Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale
28 octobre, 2021
mm
Maxime Ouellet, ing.

Risques climatiques: des failles dans la loi sur la santé et sécurité du travail

La Santé et Sécurité au travail est une composante sociale majeure de la stratégie ESG (Environnement, Social, Gouvernance) des organisations, c’est indéniable.

Est-ce que le Parti Québécois va trop loin en faisant ni plus ni moins l’inverse – i.e en tentant d’incorporer l’impact des changements climatiques dans le projet de loi modernisant le régime de santé et sécurité du travail (la loi 59)?

M.Ouellet, Chief Innovation & Product Officer

QUÉBEC — Le Parti québécois (PQ) ne veut pas abandonner le combat contre la nouvelle loi de la santé et sécurité du travail, adoptée la semaine dernière. La loi 59 brise le principe de parité et ne tient pas compte des changements climatiques dans les plans de prévention, déplore le porte-parole du Parti québécois, Sylvain Gaudreault. «C’est loin d’être fini, ce combat», a affirmé le député péquiste de Jonquière, dans une entrevue avec La presse Canadienne publiée mardi. «C’est un échec personnel du ministre du Travail, Jean Boulet, de n’avoir pas réussi à aller chercher un plus large consensus sur sa loi. Autant les patrons que les syndicats sont contre.» Changements climatiques Au cours de l’étude du projet de loi, le PQ voulait forcer les employeurs à tenir compte des risques liés aux changements climatiques dans les plans de prévention, mais les caquistes s’y sont opposés. Par exemple, en […]

Click here to view original web page at lactualite.com