Quel est l’effet de l’évolution de la main-d’œuvre et des taux de fréquence sur l’évolution du nombre de lésions professionnelles acceptées au Québec ?

Journée de la construction – Qualité de construction et inspections obligatoires : l’APCHQ salue le leadership de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation
7 décembre, 2021
Comment sécuriser l’humain face à la machine
Comment sécuriser l’humain face à la machine
7 décembre, 2021
Quel est l’effet de l’évolution de la main-d’œuvre et des taux de fréquence sur l’évolution du nombre de lésions professionnelles acceptées au Québec ?
Mélissa Dardaine
Mélissa Dardaine

Quel est l’effet de l’évolution de la main-d’œuvre et des taux de fréquence sur l’évolution du nombre de lésions professionnelles acceptées au Québec ?

Depuis la fin des années 1980, le nombre de lésions professionnelles avec perte de temps suit une tendance à la baisse, selon les dernières données publiées par l’Association des commissions des accidents du travail du Canada. Au Québec, pour la période 1989-2017, cela représente une diminution de 66,2 % du nombre de lésions, de 218 700 cas à 73 900. Une équipe de recherche de l’IRSST a analysé, à partir de données des périodes 2005-2007, 2010-2012 et 2015-2017, comment l’évolution de la répartition relative des effectifs de main-d’œuvre, du nombre annuel moyen d’heures travaillées et des taux spécifiques de fréquence des lésions ont pu influencer l’évolution du nombre de lésions professionnelles déclarées et acceptées à la CNESST. Parmi leurs constats, ils ont remarqué que c’est la baisse des taux spécifiques de fréquence en équivalent temps complet (ETC) par industrie, catégorie professionnelle, sexe et âge qui explique la plus grande […]

Click here to view original web page at www.irsst.qc.ca