La sécurité au travail semble stagner dans les entreprises canadiennes

L'exposition aux rayonnements ionisants dans un contexte professionnel touche plus de 24 millions de travailleurs dans le monde
L’exposition aux rayonnements ionisants dans un contexte professionnel touche plus de 24 millions de travailleurs dans le monde
6 septembre, 2022
La CNESST accompagne le secteur de la construction dans l’application de nouveaux mécanismes de prévention
La CNESST accompagne le secteur de la construction dans l’application de nouveaux mécanismes de prévention
1 novembre, 2022
La sécurité au travail semble stagner dans les entreprises canadiennes
mm
Maxime Ouellet, ing.

La sécurité au travail semble stagner dans les entreprises canadiennes

Alyssa Grocutt pose avec des photos de son père Kevin décédé lorsqu’elle avait l’âge de 11 ans dans un accident de travail chez Suncor Energy Inc. Le Canada semble avoir réalisé peu de progrès en matière de sécurité au travail au cours des dernières années. Par exemple: pas moins de 12 morts liées à des accidents de travail sont survenues depuis 2014 dans les installations de Suncor dans les sables bitumineux, un total qui surpasse l’ensemble de ses concurrents. Ce piètre bilan est l’une des raisons de la démission du chef de la direction Mark Little, le mois dernier. Le chef de la direction par intérim, Kris Sims, a reconnu le mois dernier que la société savait qu’elle devait améliorer son bilan en matière de sécurité. Le moment d’y parvenir est venu, a-t-il lancé. Il n’a donné aucune précision. M. Sims a toutefois indiqué que Suncor prévoyait annoncer ces […]

Click here to view original web page at www.lesoleil.com